Suntori

Organisation, bordel, toussa
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Suggestion...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Malakoff
Chef à la con des Suntoris
Chef à la con des Suntoris
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 36
Localisation : Brest même! (même pire que ça, St-Martin!)
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Suggestion...   Dim 3 Déc - 21:36

La p'tite suggestion du moment:
CO-MU-NI-QUER !


Dernière édition par le Mar 12 Déc - 21:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Real-Armada
Adepte du "wikiwikiwha"
avatar

Nombre de messages : 45
Age : 36
Localisation : Sur le canal de Nantes à Brest
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: Suggestion...   Dim 3 Déc - 21:40

D'ailleurs dans comuniquer, il y a ...
...
..
.

toute l'inspiration de l'artiste qui sex prime Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malakoff
Chef à la con des Suntoris
Chef à la con des Suntoris
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 36
Localisation : Brest même! (même pire que ça, St-Martin!)
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Suggestion...   Dim 3 Déc - 21:47

C'était un brin d'humour pour nous remonter le moral ?
Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Real-Armada
Adepte du "wikiwikiwha"
avatar

Nombre de messages : 45
Age : 36
Localisation : Sur le canal de Nantes à Brest
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: Suggestion...   Lun 4 Déc - 0:43

Ouep Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malakoff
Chef à la con des Suntoris
Chef à la con des Suntoris
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 36
Localisation : Brest même! (même pire que ça, St-Martin!)
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Suggestion...   Lun 4 Déc - 2:11

Heu... Ben... Merci... Charmante attention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Korsht
Admin au groove implacable
Admin au groove implacable
avatar

Nombre de messages : 155
Age : 36
Localisation : Brest/Rennes
Date d'inscription : 29/10/2006

MessageSujet: Re: Suggestion...   Mer 6 Déc - 14:10

Non mais il a bon david là ...

_________________
Mon Top 5 d'écoute cette semaine

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://suntori.forumzen.com
Malakoff
Chef à la con des Suntoris
Chef à la con des Suntoris
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 36
Localisation : Brest même! (même pire que ça, St-Martin!)
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Suggestion...   Mer 6 Déc - 21:43

Oups!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malakoff
Chef à la con des Suntoris
Chef à la con des Suntoris
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 36
Localisation : Brest même! (même pire que ça, St-Martin!)
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Suggestion...   Mar 12 Déc - 21:11

Nouvelle suggestion: Ecrire sur ce forum!
C'est con, hein!
Mais si ca continue j'vais avoir ce forum pour moi tout seul et je ne suis pas narcissique au point que ca me plaise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Real-Armada
Adepte du "wikiwikiwha"
avatar

Nombre de messages : 45
Age : 36
Localisation : Sur le canal de Nantes à Brest
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: Suggestion...   Mar 12 Déc - 22:47

Fydjy a écrit:
Nouvelle suggestion: Ecrire sur ce forum!
C'est con, hein!
Mais si ca continue j'vais avoir ce forum pour moi tout seul et je ne suis pas narcissique au point que ca me plaise.

L’histoire du Liechtenstein en tant que principauté remonte au 23 janvier 1719 lorsque l’empereur Karl VI unifia la seigneurie de Schellenberg et le comté de Vaduz. L’Empereur érigea ces territoires en principauté d’Empire. Le pays prit le nom de Liechtenstein, nom de la dynastie régnante. La Principauté de Liechtenstein devenait ainsi le 343e État du Saint-Empire romain germanique.

En 1699, le Prince Johann-Adam Ier avait racheté la seigneurie de Schellenberg, alors possession immédiate de l’Empire, au comte de Hohenems, fortement endetté. Son objectif était d’obtenir par ce biais un siège et une voix au Conseil des Princes, car pour pouvoir être admis au sein de cette institution, il fallait posséder un territoire jouissant de l’immédiateté impériale. En 1712, il acquit également le comté de Vaduz, le territoire seigneurial de Schellenberg étant trop petit pour lui permettre de siéger au Conseil des Princes. En réunissant ces deux territoires et en créant ainsi la Principauté de Liechtenstein, les Princes de Liechtenstein obtinrent enfin, ce à quoi ils aspiraient depuis si longtemps, et firent leur entrée au Conseil.

Mais l’histoire du pays remonte à des temps beaucoup plus anciens. Les découvertes archéologiques témoignent d’un peuplement remontant au paléolithique supérieur. Le pays est situé à la croisée des chemins entre la route alpine nord-sud et la route est-ouest des migrations. Les inselbergs de la vallée du Rhin, la colline sur laquelle trône le château de Balzers au sud et l’Eschnerberg au nord sont peuplés depuis le paléolithique supérieur. Certains noms de lieux nous permettent de penser que les Celtes, puis les Rhètes colonisèrent le territoire actuel du Liechtenstein. Lorsque les Romains soumirent les Rhètes en l’an 15 av. J.-C., la Rhétie, dont faisait partie le territoire du Liechtenstein, devint province romaine. Les vallées prirent une importance particulière, les Romains y construisant leurs routes militaires et commerciales. Un fort érigé par les Romains au IVe siècle pour se protéger contre les attaques des Alamans et d'autres vestiges tels que les ruines de villas romaines ou des pièces de monnaie témoignent de la densité de la colonisation, relativement importante pour l'époque. Les Alamans qui repoussèrent les Romains au Ve siècle, s’installèrent ensuite dans la région.

Sous le règne de Charlemagne, avec la centralisation du pouvoir impérial, la Rhétie devint un comté. Le comté de Vaduz naquit en 1342 à la suite d’un partage de succession. Le comte Hartmann III s’installa au château de Vaduz qui devint alors la résidence des suzerains. L’immédiateté impériale lui fut octroyée par le roi Wenceslas en 1396 par acte écrit, une étape décisive pour l’avenir du territoire. La partie nord du pays, appelée aujourd’hui le Unterland, appartenait aux seigneurs de Schellenberg. Dans la première moitié du XVe siècle, les barons de Brandis natifs de l’Oberland bernois acquirent les deux territoires. Trois guerres marquèrent le XVe siècle, la guerre d’indépendance de l’Appenzell, la guerre de Zurich et la guerre de Souabe, apportant d’une part misère et souffrance et d’autre part un changement de suzerain, le territoire passant en la possession des comtes de Sulz et de Hohenems qui s’endettèrent au point de devoir revendre Vaduz et Schellenberg aux Princes de Liechtenstein.

Violence et misère frappèrent également le territoire pendant les guerres napoléoniennes. La France révolutionnaire voulait répandre dans toute l’Europe ses idéaux de liberté, égalité et fraternité. Les Princes allemands, qui voyaient l’absolutisme menacé, combattirent les Français. Le Liechtenstein fut occupé en 1794 par les troupes impériales. En 1799, les Français pénétrèrent sur le territoire et assiégèrent la ville de Feldkirch. La même année, les débris de l’armée russe dirigée par le général Suworow sillonnèrent le pays et la population déjà très pauvre n’arrêtait pas de souffrir. Après la paix de Presbourg en 1805, Napoléon convainquit plusieurs Princes allemands de se détacher du Saint-Empire et de fonder la Confédération du Rhin. Le 12 juillet 1806, 15 princes signèrent le traité créant la Confédération du Rhin et marquant la fin du Saint-Empire romain germanique. Parmi les membres fondateurs de la Confédération se trouvait le Prince Johann 1er de Liechtenstein. En entrant dans la Confédération du Rhin, les princes obtenaient la souveraineté de leur territoire. Bien que le Prince Johann 1er n’ait pas signé le traité créant la Confédération du Rhin, car il était alors général autrichien, le Liechtenstein obtint formellement la souveraineté de l’État conservée jusqu’à nos jours.

La souveraineté des princes allemands fut reconnue officiellement au Congrès de Vienne de 1815. La nouvelle Confédération germanique regroupait 39 États indépendants, dont la Principauté de Liechtenstein. Lorsque la Confédération germanique fut dissoute en 1866 après la guerre austro-prussienne, le Liechtenstein resta à l’écart des événements en raison de sa situation géographique et put ainsi garder sa souveraineté. La Confédération du Rhin avait accordé au Prince tous les droits de souveraineté, permettant ainsi à l’absolutisme de faire son entrée dans la Principauté. Le Prince Johann 1er considérait que le régime politique et l’évolution économique du Liechtenstein n’étaient plus actuels. Sans se préoccuper de l’avis du peuple et de sa résistance, il commença à engager des réformes. En 1808, le Prince promulgua un arrêté révoquant la Constitution. Il engagea également une réforme financière et une réforme agraire. L’école obligatoire fut introduite en 1805. Après 1808, de nouvelles lois telles que le Code civil et le registre foncier furent édictées dans le cadre d’une réforme juridique et le servage fut aboli. Pour entrer dans la Confédération germanique, il fallait avoir une Constitution se fondant sur les trois états. Le Prince Johnann 1er en instaura donc une en 1818. Mais le Liechtenstein n’ayant ni noblesse, ni tiers état, les « états » se limitaient au clergé assisté des maires et des caissiers des communes. La diète qui ne siégeait en règle générale qu’une fois par an, était appelée Landtag, nom qu’elle conserva et qui est aujourd’hui celui du Parlement.

La révolution de 1848, ne fut pas non plus sans laisser de traces au Liechtenstein. Les états et les communes rédigèrent une pétition pour demander au Prince une nouvelle constitution, l’élection libre des représentants du peuple et le droit de participer à l’élaboration des lois. Le peuple qui ne possédait plus aucun droit politique depuis 40 ans, exigeait l’abolition des charges féodales et l’établissement de droits démocratiques. Le Prince Alois II fit d’importantes concessions, sans répondre cependant aux attentes du peuple. Un mouvement populaire obtint finalement l’abolition des corvées et des redevances féodales. Le terme de bailli (Landvogt) qui qualifiait le premier officier princier fut remplacé par celui d’administrateur (Landesverweser). Une assemblée constituante fut créée et chargée d’élaborer une nouvelle constitution. Lorsque l’Assemblée nationale allemande se réunit à Francfort en mai 1848 pour élaborer une constitution, les Liechtensteinois espéraient obtenir eux aussi plus de libertés et de droits fondamentaux. L’historien Peter Kaiser était également présent à l’Assemblée de Francfort où il représentait le Liechtenstein. Les tentatives de l’Assemblée nationale pour créer un État national allemand unifié échouèrent. Le retour de l’absolutisme en Autriche eut également des conséquences sur le Liechtenstein. Le Prince Alois II annula les concessions accordées en 1849 (Constitution provisoire) et rétablit la Constitution absolutiste de 1818.

Le retour à l’absolutisme paralysa l’évolution du pays. Le Liechtenstein était économiquement isolé, car, à toutes les frontières, des barrières douanières empêchaient les échanges économiques. Les Princes étant originaires d’Autriche et gouvernant les Liechtenstein de Vienne, la conclusion d’un traité d’union douanière avec l’Autriche, tel qu’il fut signé en 1852, s’imposait. Cet accord dont les clauses dépassaient celles d’un simple accord de libre-échange, garantissait les recettes de l’État. Cette union rattachait le Liechtenstein au système monétaire autrichien et jetait également les bases de l'évolution économique de la seconde moitié du XIXe siècle. Les manufactures se développèrent, les premières usines virent le jour et la première banque, la « Spar- und Leihkasse », fut fondée en 1861. Le Liechtenstein fut relié aux voies de communication internationales en 1872 lorsque les chemins de fer autrichiens inaugurèrent la ligne Feldkirch – Buchs. Le courrier était déjà pris en charge par l’administration postale autrichienne depuis 1817. En 1911 fut signé un accord postal autorisant le Liechtenstein à imprimer ses propres timbres.

La Première Guerre mondiale apporta des changements importants dans l’histoire de la petite Principauté. Avec la chute de la double monarchie austro-hongroise en 1918, ce petit partenaire douanier, économique et monétaire perdit son appui économique. Le Liechtenstein changea alors d’orientation et se tourna vers son voisin de l’ouest, la Suisse. Dès 1919, il fut convenu que la Suisse assurerait la représentation diplomatique et consulaire du Liechtenstein à l’étranger. Cet accord fut suivi en 1920 d’une convention sur les services postaux. Le plus important des accords avec la Suisse, l’Union douanière, fut signé en 1923 et entra en vigueur le 1er janvier 1924. L’intégration du Liechtenstein dans l’espace économique suisse fut suivie en 1924 de l’introduction du franc suisse comme monnaie officielle au Liechtenstein.

Selon la Constitution, le gouvernement est un organe collégial et se compose du chef du gouvernement et de quatre conseillers de gouvernement. Tous les membres du gouvernement ont un suppléant qui participe aux réunions du gouvernement collégial en cas d’empêchement de ces derniers. Le chef du gouvernement, les conseillers de gouvernement et leurs suppléants sont nommés par le Prince sur proposition du Parlement liechtensteinois, le Landtag. L’un des conseillers est nommé vice-chef du gouvernement par le Prince sur proposition du Parlement. Pour pouvoir devenir membre du gouvernement, il faut être Liechtensteinois ou Liechtensteinoise de naissance et remplir les conditions d’éligibilité au Parlement. Les deux régions du Liechtenstein, le Unterland et le Oberland, ont droit à au moins deux postes de membre du gouvernement. Les suppléants des membres du gouvernement doivent provenir de la même région que la personne qu'ils sont susceptibles de remplacer. Leur mandat est de quatre ans.

Dans la pratique, la formation du gouvernement n’est pas uniquement définie par la Constitution et la législation, mais également pas les choix politiques. C’est le peuple qui choisit lors des élections parlementaires qui assumera l’entière ou les principales responsabilités de la politique gouvernementale ou qui participera éventuellement au gouvernement en tant que partenaire minoritaire. Les partis politiques ont un impact décisif sur la réalité politique et posent les jalons pour la composition du gouvernement.

Les femmes sont plus fortement représentées au gouvernement que dans les autres instances politiques. Dans la législature actuelle (2005-2009), le gouvernement comprend une conseillère de gouvernement et trois suppléantes.

Jusqu’à ces dernières années, seuls deux partis étaient représentés au Parlement : l’Union patriotique (VU) et le Parti progressiste des citoyens (FBP). Le parti qui obtenait la majorité au Parlement était également celui qui avait la majorité au gouvernement. Les partis minoritaires jouaient au Parlement le rôle de l'opposition et au gouvernement le rôle de partenaire minoritaire. Cette forme liechtensteinoise de gouvernement de coalition prit fin en avril 1997. Pendant la législature 1997-2001, l’Union patriotique (VU) avait seule la responsabilité gouvernementale et tous les membres du gouvernement en étaient issus. De 2001 à 2005, les membres du gouvernement venaient tous du Parti progressiste des citoyens (FBP). Les partis minoritaires formaient l'opposition et contrôlaient le gouvernement au Parlement et dans les commissions parlementaires. Depuis le 21 avril 2005, le gouvernement liechtensteinois est de nouveau un gouvernement de coalition composé de trois membres du Parti progressiste des citoyens et de deux membres de l'Union patriotique.

Il est stipulé dans la Constitution que la Principauté de Liechtenstein est une « monarchie constitutionnelle héréditaire sur des bases démocratiques et parlementaires ».

Le Parlement est l’« organe » légitime représentatif du peuple et, en tant que tel, a pour mission de représenter les droits et les intérêts de ce dernier.

Le Parlement liechtensteinois se compose de 25 députés. Le président et le vice-président du Parlement sont élus pour l’année courante lors de la première séance.

Le Parlement se réunit entre huit et dix fois par an pour des séances parlementaires qui peuvent durer entre un et trois jours selon l’ordre du jour. En règle générale, les séances sont publiques et sont intégralement retransmises (retransmission audio avec image fixe sur la chaîne télévisée du pays). Certaines séances peuvent avoir lieu à huis clos lorsque les affaires à l’ordre du jour sont internes au Parlement ou personnelles ou encore lorsque le gouvernement transmet des informations devant rester confidentielles.

Pour la discussion et l’adoption des lois et des budgets, le Parlement doit être ouvert au public.

Les fonctions les plus importantes du Parlement sont stipulées à l’article 62 de la Constitution. Il participe à l'élaboration des lois et, avant toute chose, contrôle le gouvernement, il est également souverain en matière de finances.

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Korsht
Admin au groove implacable
Admin au groove implacable
avatar

Nombre de messages : 155
Age : 36
Localisation : Brest/Rennes
Date d'inscription : 29/10/2006

MessageSujet: Re: Suggestion...   Mer 13 Déc - 13:10

et ça se dit modéro ... on croit réver !

_________________
Mon Top 5 d'écoute cette semaine

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://suntori.forumzen.com
Malakoff
Chef à la con des Suntoris
Chef à la con des Suntoris
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 36
Localisation : Brest même! (même pire que ça, St-Martin!)
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Suggestion...   Sam 17 Fév - 13:55

Faizez gaffe, ca sent l'interro surprise à plein nez !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Suggestion...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Suggestion...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Suggestion pour la rubrique Make up
» Suggestion pour souper ce soir...
» Quelques suggestions d'activité physique à l'extérieur
» Suggestion sur le site GGHSM
» Suggestion to web admins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Suntori :: Discussions (Forum libre) :: Boîte à suggestions-
Sauter vers: